La rose des Vents marine sciences antiquites expertises
 

La Rose des Vents
antiquités de marine
antiquités de marine
instruments scientifiques

 

 The "Rose des Vents" is a site dedicated to the large world of the antiquity of marine: old objects of the voyage, nautical astronomy, the craft industry, the geography and of course of painting.
 A heading is devoted to the public sales on the topic of the marine, sciences, navigation but also the related specialities: those of the sundials and the terrestrial and celestial spheres, the models…
The heading "topicality" announces expertise last, always in terms of antiquities marinates, scientific instruments and navigation.
The public sales are announced as soon as they are considered, of the changes can take place, return or require to be informed of changes.

acces au site La rose des Vents

cliquez et prenez la barre
Click to enter
antiquités de marine


HISTORIQUE : 

 
1975  

Création de la Rose des Vents par Claude Petitcollot : ouverture d'un magasin à l'enseigne de "La Rose des Vents", 65 rue de Seine, dans le sixième arrondissement ... c'est-à-dire à deux pas de ses amis Jean Polak, libraire spécialisé rue de l'Echaudé, et Alain Brieux, spécialiste en instruments scientifiques. Le quartier réunissait d'autres antiquaires de marine : Horace Chambon, rue des Saints-Pères, le Sabord, rue des petits champs .. sans compter les visites de Jean Randier. A cette période, les antiquités de marine étaient représentées comme elles ne le seront plus ensuite.



 
1978  

Décès de notre père. Notre mère a poursuivi une activité commerciale consacrée aux produits naturels dans le magasin de la rue de Seine en conservant l'enseigne.
Mon frère et moi avons créé une société commerciale pour prolonger l'activité familiale. Des locaux d'attente ont été trouvés deux numéros plus loin, au 63 rue de Seine, au fond d'une cour. Nous bénéficions du crédit de confiance de notre père et les deux Petitcollot's démarrent vent arrière, tout dessus. J'avais été agréé l'année précédente comme expert par la Compagnie des Commissaires-priseurs, aujourd'hui défunte.


 
1979
1986
 

Nous avons profité de cette association et de notre mobilité pour multiplier les expositions : salons d'antiquaires (Bastille, Biennale, province ..) et étendre nos activités aux ventes publiques. Période dense qui nous a permis de rencontrer Jacques Tantet, infatigable curieux, compagnon de route et de bien d'autres choses. Nous lui devrons une grande part de notre développement.


 
 
1986
2001
 

Acquisition du magasin de la rue de Beaune, à l'angle de la rue de Verneuil. Le quartier est extrèmement commerçant : le "Carré Rive Gauche", et nous a entraînés dans son courant. Jacques Tantet nous y a suivis : ensemble, nous formions un équipage qui a traversé tous les coups de vents et profité des risées avec enthousiasme et très bonne humeur. Les deux activités, l'achat-vente et l'expertise se sont développées parallèlement.


 
2001
2002
 

Dissolution de l'inadaptée S.A.R.L. "la Rose des Vents". Mon frère et moi avons créé deux structures distinctes, celle à laquelle je me suis consacré se destinant principalement à l'expertise des objets et tableaux de marine. Seul, Henri-Claude randier était alors expert en antiquités de marine.
Le magasin de la rue de Beaune a été mis en location.
L'activité d'expertises s'est poursuivie dans de nouveaux locaux, rue Lalande.
C'est à ce moment que Lise Gros s'est associée à la nouvelle Rose des Vents : "parez à virer, à hisser toute la toile" : les expertises et organisations de ventes aux enchères se sont développées et, parallèlement, nous avons organisé une exposition de 24 aquarelles de Marin-Marie.
Le petit bureau de la rue Lalande ne suffisant plus, un magasin-bureau très adapté était investi en septembre à un boulet de canon de là : 21 rue Liancourt.



 
2003  

En mars 2003, le décès de Lise provoquait l'abandon d'un ensemble de projets thématiques: ventes, rédaction d'un livre, expositions .. liés à sa complicité et ses capacités. En revanche, l'oeil étonné qu'elle a eu le temps de jeter sur les dérives de ce marché et le souhait qu'elle avait de participer à son assainissement ne se sont pas éteints.
Depuis cette période, la Rose des Vents a cessé toute activité commerciale et se consacre exclusivement à l'étude d'antiquités et de peintures en direction des salles de ventes. Bons résultats à Rennes et Saint-Malo avec Bretagne Enchères, Carole Jezequel et Xavier Gauduchau. Une seule vente à Paris avec Françoise Deburaux, une vente à Marseille avec Pascal Berquat.
Une décision de recentrement, tant géographique qu'en terme de partenariat a été prise.




2004  

La Rose des Vents a consolidé sa position :
- En ce qui concerne les ventes publiques : une importante vente d'hiver à Paris avec Deburaux S.A. : "Marine & Voyage XVII" , deux ventes, printemps et été, à Saint-Malo avec Françoise Deburaux, et la traditionnelle vente de Marseille avec Pascal Berquat. L'hiver a été marqué par une très belle dispersion d'instruments scientifiques à Saint-Germain-en-Laye.
Ce calendrier serré qui laisse une ou deux places à des ventes imprévues, telle la vente de sciences, semble convenir.
- Création de ce site informatif : une poignée de lecteurs fidèles chaque jour au début, une cinquantaine en fin d'année.



 
2005  

A partir de deux constatations :
- une confiance grandissante des vendeurs et des acheteurs en ventes publiques malgré un marché difficilement appréhendable.
- un site internet qui, malgré sa modestie, est maintenant visité par plus d'une centaine de personnes par jour avec de nombreuses manifestations d'amitié et, dernièrement, de soutien en retour.
Tout va être mis en oeuvre pour lier ces deux activités afin d'en perpétuer un minimum de succès commercial,  mais également pour participer à la clarification d'un marché qui depuis quelques temps se laisse dériver.
.......




2006  

En ce début d'année, bilan: le marche de l'antiquité de marine en France n'a rien à envier à ceux de nos voisins. 2005 nous est favorable. Même si nous n'arrivons pas à atteindre des produits de vente comme ceux de Christie's ou Sotheby, les notres croissent régulièrement, ceux de ces dernières maisons de vente diminuent. Tous les espoirs sont permis.
Trois études (sur 12 l'an passé) continuent d'appeler antiquité de marine du mobilier neuf d'importation.
Cette année devrait être, pour la rose des Vents, celle de la création d'une galerie d'échange d'objets et da tableaux de marine.


 
2007  

Marée haute pour les ventes d'antiquités de marine. Si 2006 avait vu battre des records en sciences, microscopes et cadrans solaires, 2007 aura été l'année Marin-Marie. En juin, une toile de Marin-Marie (Paul Durand Couppel de Saint-Front ) frisait 90 000 €, en novembre, avec Françoise Deburaux, nous adjugions une caravane de bisquines à Cancale 215 000 € puis quatre mois après, nous récidivions avec une grande scène dans le Pacifique: 125 000 €.
Je pense que Marin-Marie va nous accompagner tout au long de 2008.
Le marché est resté pollué par un importateur de meubles fabriqués en asie que des Commissaires-priseurs complices ou dupes dispersent en Bretagne et en Méditerranée.

 
2008  

Année placée sous le signe des ventes à thèmes. Collection de globes terrestres et célestes accompagnés de sphères armillaires et planétaires. Une collection d'objets, livres et tableaux autour de la Pérouse... et en cette fin d'année, la préparation d'une deuxième vente de globes, la plupart provenants des ateliers de Felix et Charles François Delamarche.
En préparation églement, une vente autour de nos peintres officiels de la marine, avec, bien entendu, quelques aquarelles de Marin-Marie !

 

 

 

© Bruno Petitcollot,webmaster. Droits de reproduction liés à un accord préalable.