ACTUALITE

GALERIE

VENTES PUBLIQUES  

MONOGRAPHIES  
LIENS 


Page d'ouverture
Retour à la page actualité


3, bd de la République
92210 Saint-cloud
Tél. : 01 46 02 20 20
sc@lefloch-drouot.fr

 

Dimanche 8 octobre 2017

   

 

Ulrich SCHNIEP.

Cadran solaire en laiton ciselé et doré. Le couvercle porte une boussole centrale et découvre une platine à gnomon et une autre boussole pivotante.
Un élément mobile ajouré d'un arc gravé des latitudes présente lui aussi une petite boussole placée au bout d'un axe articulé (encoche postérieure).
Monogrammé U.S. (pour Ulrich SCHNIEP) sous la date 1561.
(Une aiguille absente, fêle au verre de la boussole, petites rayures et usures).
7,9 cm x 7,9 cm.
Allemagne, Munich, XVI ème siècle.
8 000/10 000 €

Ulrich Schniep est né près d'Ulm) et est actif dès1545.
Ses premiers clients seront le Duc d'Albrecht et l'empereur Maximilien II.
Dès 1551, l'empereur Charles V lui a accordé le privilège d'un blason comportant un cadran solaire polyédrique et la fonction officielle "Asteranimos und Kundtpassmacher" .
En 1554 Ulrich Schniep déménage pour Munich où il prend comme apprentis son fils Alexius et Markus Purmann.
Une cinquantaine d'instruments sont répertoriés, dont de nombreux cadrans solaires, le dernier daté de1588.
Ulrich Schniep est mort en 1588.

 

DETAILS

Face supérieure

La face supérieure porte une boussole inscrite dans une rose des vents.
Le fond de la boussole d'est gravée que de deux axes orthogonaux indiquant une déclinaison d'environ 2° ouest)
Les point cardinaux sont en bas allemand (Schoen, Haleshen, Gewil,gkig, Pegen, Iries, SchneSchavr, Scoen, Schoenkalt), la rose est divisée en 32 rhumbs de 11,25°. Leurs dénominations, en allemand et en latin font appel à des caractères en minuscules et majuscules pour les différencier.
Les emplacements laissés par la quadrature de la rose des vents sont finement décorés d'arabesques, selon deux motifs appariés.
L'importante hauteur de la cuve a pour but d'assurer l'horizontalité du cadran solaire en position ouverte.

Intérieur, premier feuillet

L'ouverture à 180° du feuillet supérieur positionne un cadran solaire horizontal en situation.
L'astre (en léger relief) surplombe un petit gnomon pliant, au centre d'une couronne horaire soutenue par deux satyres.

Les heures sont divisées en demies et certains rayons se prolongent en direction des tropiques du Cancer et du Capricorne et de l'équateur.
Les signes du zodiaque du Capricorne aux Gémeaux sont marqués ‘Zaichen des avenem dag', et du Cancer au Sagittaire ‘Zaichen des abnem dag' (signes des jours croissants et décroissants).
Les signes eux-mêmes sont représentés par leurs images constellaires.

En partie inférieure, sous le texte : ‘winter esch sonen vind', la date MDLXI (1561) surplombe les initiales VS (Ulrich Schniep) dans un décor Renaissance.

Au sommet du cadran une vis a été ajoutée postérieurement sans que son usage soit déterminé.

Fond

Le fond porte une boussole pivotante dotée d'un index permettant son ajustement en fonction de la déclinaison magnétique.
La base, argentée, est grave d'une seule ligne nord-sud.
Quatre cercles concentriques sont gravés sur argenture des signes du zodiaque, de leurs divisions, des jours et des mois de l'année.

Autour de la boussole est indiqué : « Grad der Abweigchvng des mangnen Zinglin »

Face inférieure

Le dos du compendium porte les ‘Grad des polus des land vnd stet' (Elévation aux pole des places et villes : latitude) de72 lieux répartis sur trois colonnes.
La liste s'étend au delà de l'Europe pour inclure des villes telles que ‘Alexandria' ou ‘Hierusalem'…

Un compendium similaire signé  Ulrich Schniep et daté 1563
79 x 76 x 14 mm
Museum of the History of Science, Oxford, n° d' inventaire : 50108

Bibliographie :
E. Zinner, Deutsche und Niederländische astronomische Instrumente des 11. bis 18. Jahrhunderts (2nd éd., Munich, 1967), pp. 522-527, p. 686.

   


 

 


© Bruno Petitcollot, webmaster. Droits de reproduction liés à un accord préalable.