ACTUALITE

GALERIE

VENTES PUBLIQUES  

MONOGRAPHIES  
LIENS 

Accueil

Page d'ouverture

 

LE MOBILIER DIT "DE MARINE" ACTUELLEMENT SUR LE MARCHE

 


 

Exemple de meuble de voyage ancien :
Commode en camphrier fin 19ème siècle.


Cliquer sur le meuble pour des détails

A l'inverse :  

Chaise déclarée "de pont" et dotée d'un
"tissu contemporain".
Exact pour le tissu mais
la chaise a exactement le même âge ... comme l'échelle.

Bureau annoncé généralement "de compagnie"
absolument neuf des planches, coins, serrures, le composant.

Commode 2004 annoncée 19ème siècle.

 
Une grande partie des ventes spécialisées en marine participe aujourd'hui à la dispersion de mobilier de marine ou de meubles de marine, de bateau qu'il conviendrait de placer entre guillemets : "mobilier de marine" car la dénomination est trompeuse, s'agissant de mobilier de fabrication contemporaine indonésienne qui n'a pas eu l'occasion de voir la mer.

  Le succès de ces meubles est notable à tel point que les véritables objets anciens et tableaux, perdus dans la vente, ne leur servent souvent que de faire-valoir.

  Le discours de l'apporteur, vendeur, "expert" ou "expert vendeur", est toujours le même : mobilier ancien remis en état, remontage à l'aide de bois anciens ... et présentation de photos d'ateliers de restauration.
Tout cela est totalement mensonger.

 Dans la réalité, les bois sont entreposés à l'extérieur et dégauchis sur une face, montrant un coté fatigué une fois montés.
Tout est absolument neuf et fabriqué sur commande.

 Aujourd'hui, les meubles exigeant rigidité sont réalisés en palissandre et en teck, le petit mobilier et les accessoires le sont en acajou. Les coffres, compte tenu du succès de leurs aïeux sont fabriqués en camphrier (pourtant frappé de mesures restrictives en matière d'exportation).
S'ajoutent maintenant, compte-tenu de la demande : fauteuils de paquebot aux pieds en fonte trop grèles, panneaux de compagnie ...

Les descriptions mensongères destinées à tromper concernent :

- Les dates : fin 19ème, début 20ème, C.1920 ou C.1950 ..
- La destination : de marine, de compagnie, de paquebot ..
- L'origine : tois-mâts américain, goélette anglaise, paquebot italien ..
- L'état : plateau restauré, tissu récent, cannage postérieur ..


Il n'y a pas une seule pièce ancienne dans ces apports ... sauf erreurs de l'apporteur !

Il existe actuellement environ une dizaine de commodes anciennes sur le marché national, elles n'ont aucune chance de croiser ce marché du neuf.


  Alors ?


Il ne s'agit pas ici de condamner l'importation ou la fabrication de copie de meubles thématiques.
Nous ne nous sommes pas contentés des meubles Louis XV ou Louis XVI créés au 18ème siècle, les copies réalisées aux cours des deux siècles suivants ont prolongé un style élégant et apprécié.
De gros importateurs de mobilier "marine" ont activement participé à l'amélioration de la qualité des fabrications et sont arrivés à créer une gamme de meubles de style marine homogène, élégante et durable.
Les prix de ces meubles, rendus Le Havre, sont très compétitifs et, revendus avec une marge correcte, ne font pas concurrence au rare mobilier ancien du marché (800/1000 € prix habituellement demandé par un importateur contre 2500 € pour l'estimation d'une commode similaire 19ème siècle).
La différence de prix rassure l'acquéreur d'ancien, soutient le marché et permet à l'acheteur confiant de faire la différence.
La facilité avec laquelle ont peut, en vente publique, soutenir des prix artificiels, permet de manière sournoise d'affecter une valeur élevée à un meuble qui ne la vaut pas et donc de laisser supposer une ancienneté qu'il n'a pas.
Certains se sont fait une spécialité d'estimer commodes et bureaux pakistanais 2000 €, soit le prix de leurs équivalents anciens, dupant doublement les acheteurs et parfois les Commissaires-priseurs, complices sans le savoir.

Il n'en reste pas moins qu'il existe un marché pour ces meubles, marché qui peut être honnête  tout en restant performant.


Un Commissaire-priseur me signale qu'il avait abordé ce problème en réunion de Chambre il y a deux ans : il avait été jugé marginal. Ce qui était le cas : c'est effectivement depuis cette période que ce marché explose.
Quelques contacts avec de ses confrères concernés (provoqués en partie par cet article!), montrent qu'une prise de conscience quasi-générale s'installe et que les prochaines ventes seront différemment présentées.
Une réactivité positive aussi rapide fait honneur à ces études.
Souhaitons longue et prospère activité à ce marché débarassé de son ambiguïté.

Commode écritoire en palissandre neuve.

Fauteuil de style colonial généralement vendu sous les appellations les plus fantaisites, parfois drôles. Les lampes n'échappent pas à ce "modernisme".

Coffre en acajou corné de laiton. Neuf mais généralement bien terminé.

Les casques coréens d'importation datent des années 1990 à nos jours. Intéret décoratif uniquement. Les chaises sont fragiles !!

 Merci pour les nombreuses photos reçues mais nous allons en rester là, sinon cette page va ressembler à un catalogue ! A ce propos, reçu trois nouveaux catalogues rien que sur l'année passée !

Les prix semblent plus dépendants des époques de l'année que des lieux de vente. Une courbe serait éloquente.

© Bruno Petitcollot, webmaster. Droits de reproduction liés à un accord préalable.